Joe Kennaway, une légende du soccer dans les « Shops ».

À travers ma recherche historique sur le défunt club du C.P.R.A.A.A., qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir, en étudiant le compte-rendu des matchs joués par le club dans les archives du « Montreal Gazette », le nom de James « Joe » Kennaway comme gardien titulaire. Un nom que j’avais déjà entendu par le passé.

joe-kennaway2

En scrutant le nom des titulaires des matchs du C.P.R., j’espérais tant découvrir la présence d’une ancienne légende oubliée du football.  Un joueur qui aurait fait la fierté des spectateurs présents au stade des ateliers Angus.

C’est avec un optimiste débordant et un brin de naïveté bien assumé que j’ai dû « Googler » des dizaines et des dizaines de noms de joueurs, dans le but de trouver cette perle rare.  La tâche était d’autant plus difficile dû au fait qu’aucun documents historiques  ne mentionnaient le nom des joueurs ayant fait partis du club. Je pouvais  compter uniquement sur les comptes-rendus présents dans certaines archives de journaux anglophones montréalais.  Et lorsque que le « onze » partant était mentionné, le nom du joueur figurait à moitié; soit la première lettre du prénom suivis du nom de famille.  Bonne chance pour la reconstitution historique.  La tâche allait être ardu.

Cet optimiste débordant du début c’était transformé en un enchaînement de soirées de sombre déconvenue, causé par des recherches inutile sur « les internets ».  celticDans un brin de lucidité, au moment ou je réalise que de trop nombreuses heures de sommeil ont été consommés dans cette quête loufoque, je tombe sur le nom de ce gardien illustre, future légende du club non moins légendaire du Celtic de Glasgow.

James Turnbull Kennaway à jouer un total de 295 matchs pour le Celtic FC entre 1931 et 1939.

Il est né le 21 janvier 1907 dans le secteur de Pointe-st-Charles à Montréal.  Ses parents étaient des immigrants de la ville de Dundee en Écosse.

joekennaway-providence
Providence Journal 1928/01/17

Enfant, il fréquente l’école Riverside à Pointe-St-Charles et joua au soccer avec les équipes juvénile de Silver Fox, St. Matthew’s, Woodhall et Sons of Scotland.   Le début de sa carrière de joueur de football se fit sur le terrain du « Angus Ground » près de l’intersection de l’actuel rue Rachel (anciennement rue Nolan) et de la rue Davidson.  Les premières inscriptions sur le « onze » partant du C.P.R FC se fit en 1925 et se termina en 1930, à l’aube de se reconnaissance international par un public de passionné écossais.

Durant les quatre saisons passées dans Angus, Joe Kennaway contribua à transformer le club de football du CPR en une véritable puissance du soccer québécois et canadien.  Les années 20 furent des années glorieuses pour le club. Après avoir échoué en finale de la « Charity Cup » en 1925, Joe conquis tous les honneurs lors de la saison 1926.  Le club fut couronné champion de cette même coupe ainsi que de celle de la coupe du Québec de la P.Q.F.A (Province of quebec football association / ancêtre de la fédération de soccer du Québec).  Ces bons résultats ne furent pas étranger à sa sélection avec l’équipe nationale pour un match contre l’équipe des américaine disputé le 6 novembre 1926 au Ebbets Field à Brooklyn. La saison 1927 fut tout aussi fructueuse, avec la conquête du championnat de la Montreal League et de la Dominion Championship.  Ce qui donnait la chance au club de représenter le Québec dans le championnat canadien des clubs, le « Challenge Trophy » (anciennement la coupe Connaught). Malgré tous ces honeurs, en mois de janvier 1928, Joe s’engagea  pour le club de Providence dans la American Soccer League (par la suite Fall River et New Bedford). Il délaissa le club d’Angus au profit  de celui du Rhodes Island et de son entraîneur Sam Fletcher pour les saison automne/été 1928 et 1929. En 1930, Joe fut de retour lorsque le CPR FC délaissa  officiellement la Montreal League de la P.Q.F.A., pour la ligue professionnel de la National League (section Est), après plusieurs saisons de tergiversation sur la question.  Le club termina au deuxième rang de ce championnat.  Il dût également composer avec deux défaites en finales des coupes du Québec et de la Dominion Championship.

Avant de traverser l’Atlantique à bord du Duchess of Richmond en octobre 1931, Joe, duchessofrichmondde retour des États-Unis, prit part à quelques matchs avec le club rival, le C.N.R de Pointe-St-Charles. Pour une raison qui m’est inconnue, le club du C.N.R joua plusieurs de leurs matchs dans les shops Angus lors de cette saison. (le C.N.R disposait alors de son propre stade du Alexandra Park, rue Bourgeois à Pointe-St-Charles) Au même moment durant l’été, de nombreuses discussions avaient cours avec des clubs anglais et écossais, notamment le club de Sunderland en Angleterre.

C’est lors d’un match amical avec le club de Fall River que Joe Kennaway se fit découvrir par le Celtic.  Tout comme de nos jours, le club de Glasgow avait pour habitude de faire des tournées au États-Unis durant leur pause estivale.  Lors du match en 1931, le club de Fall River, garder par Joe , remporta le match amical 1-0.  Le Celtic avait été fort impressionné par ce canadien d’origine écossaise.  Tom White, le président du Celtic présent lors de ce match, tenta même de s’approprier les services de Joe.  Par contre, celui-ci déclina l’offre.

La mort tragique de leur gardien mythique lors du début de la saison 1931 (Johnny Thomson mourut lors de la collison accidentelle avec un joueur des Rangers de Glasgow, lors d’un match du derby de la « Old Firm ». https://www.youtube.com/watch?v=juUGNUfCpSc&noredirect=1) et une blessure à leur deuxième gardien, poussa le club du Celtic à réagir très rapidement.  Les dirigeants n’hésitèrent donc pas à faire venir le jeune Joe Kennaway  afin d’assurer une stabilité devant les filets, et ce pour une très longue période. Les négociations afin d’assurer la venue du jeune canadien se firent par J.F. Rooney, un canadien biens impliqué dans le soccer local montréalais.

Le reste fait partie de l’histoire…

Après sa signature avec le club le 30 octobre 1931, Joe remporta deux championnats de la ligue, deux coupes d’Écosse et le prestigieux Empire Exhibition Trophy (meilleur club british-patebritannique 1938) lors des huit saisons suivantes. (http://www.britishpathe.com/video/scottish-cup-third-round-hearts-v-celtic/query/celtic).  Il joua les matchs les plus importants et ce, devant des foules immenses; comme ce match de finale de la coupe d’Écosse du 24 avril 1937 joué devant 146,433 spectateurs.

Lors de son passage en Écosse, Joe pris également part à un match international avec les « Tartan Terriers » contre l’Autriche à Hampden Park en 1933.  Ce qui fait de lui, un des seul joueurs ayant pris part à des matchs internationaux avec deux sélections nationales différentes.

Il était considérer comme un gardien fort, courageux, fiable et possédant une très grande qualité dans ses prises de balles.  Ses arrêts reflexes sont demeurer légendaires, notamment par sa grande capacité à arrêter une multitudes de « penalty ».

Sa carrière professionnelle en Grande-Bretagne pris fin avec le début de la deuxième guerre mondiale.  À ce moment, il retourna au Canada ou il enchaîna quelques saisons avec le club de Vickers AFC et Wings dans la National League à Montréal. Sa femme venant de Providence au Massachussetts, il décida se s’y établir de façon permanente et de prendre les rennes du club de soccer de la prestigieuse université Brown (remplaçant ainsi son ex-entraîneur Sam Fletcher) durant la période de 1946 à 1959. Il décéda le 7 mars 1969.

soccer-hale-of-fame

Joe Kennaway fut introniser au panthéon du soccer canadien à l’an 2000.  Il fut souvent décrit comme le meilleur joueur canadien de la première moitié du 20e siècle.

 

 

joe-kenaway-medaile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *